Ton rêve d’enfant

Ton rêve d’enfant, c’est quoi ?

Parce que je crois que la connexion à notre enfant intérieur nous permet de guérir, parce que je crois que si chacun de nous se connecte à son enfant intérieur, il va s’accomplir dans ses talents. Que si chacun s’accomplit dans ses talents, le monde ira mieux, et nous avec le monde.
Parce que j’ai un grand espoir pour l’humanité, pour un monde plus juste, plus beau, plus éthique, libéré du racisme, sexisme, spécisme.
Parce que je crois que j’ai une belle vie devant moi, et je crois aussi que mon enfant aura une belle vie. Et il y a encore quelques mois je ne voulais pas faire d’enfants, je ne comprenais pas comment pouvait-on accoucher de si belles âmes innocentes dans un monde si injuste, cela me semblait si cruel ! Je souhaitais adopter les enfants de l’univers, les orphelins de l’amour.

Et il y a un mois, j’ai entendu le témoignage poignant de trois femmes qui ont vaincu le cancer de l’utérus, en perdant leur utérus. J’ai pleuré avec elles, et des torrents de larmes ont jailli quand l’une d’elle s’est confiée : « Si je ne reproduis pas, l’espèce meurt, et si l’espèce meurt, je meurs ». Et j’ai compris que les gens font des enfants pour ne pas conscientiser leur propre mort, et plus puissant encore, car ils croient en la vie.
Les gens ont de l’espoir !

Je ne juge pas les free-child, je les comprends tellement, et il y a tant de raisons que je respecte.
Mais aujourd’hui j’ai aussi compris ma mission de vie.

Je crois en la Vie, en l’Amour, en la puissance en chacun de nous qui ne demande qu’à se libérer, se redresser, et prospérer.
Je crois en la Vie parce qu’après tant de morts, j’ai vécu tant de renaissances, et qu’aujourd’hui l’Espoir a transcendé mon âme, mon cœur, et que je suis heureuse. Heureuse d’être moi, en moi, avec moi, et avec l’univers.

Être mon âme, en mon cœur, avec mon corps.
Et avec l’univers.

Parce que des personnes toxiques ont jalonné mon quotidien et ont essayé de m’enterrer. Et quand la plus terrible des brûlures m’a soufflé dans la plus terrible des trahisons, dans la plus terrible perversité, yeux dans les yeux, j’ai d’abord mis un grand voile blanc pour me protéger de mes émotions, mais j’ai pleuré, mon cœur a crié et ce jour-là, je l’ai déchiré et j’ai marché.

J’ai compris que j’étais une graine et que la graine contient en elle toute la Puissance nécessaire pour devenir un arbre millénaire.
L’arbre puise dans le feu de la Terre toute l’énergie, s’élève en son tronc, de nœud en nœud, de branches en branches. Les feuilles captent l’oxygène et les redistribuent dans les branches, et les branches se transforment en abris qui accueillent ceux qui en ont besoin, et font un pont avec qui ils ont besoin.

Quand j’étais petite, je voulais aider les pauvres, découvrir l’Afrique, faire du théâtre, écrire un livre, chanter, devenir psychologue puis policière, réaliser des films, jouer dans un film, jouer avec la lumière, raconter des histoires, et aussi être amoureuse, rencontrer tous les gens de tous les pays du monde, se tenir la main, faire une ronde, et s’aimer.
Maintenant que je suis grande, j’ai deux pieds, deux yeux, deux oreilles, un cerveau, un cœur, deux mains, et plein de gens autour de moi.
Alors, on la fait quand cette ronde ?

Parce que j’ai hâte de savoir,
Ton rêve à toi,
C’est quoi ?