Jennifer Lawrence contre le diktat minceur du corps

L’actrice oscarisée de Happiness Therapy, qui a conquis les foules avec son rôle dans Hunger Games, répond à une adolescente sur les attentes inatteignables que la société impose aux femmes.
Un message d’amour à donner à son corps !

Video à voir ici (clic!)

« (Journaliste) : – Cette question vient en fait de ma fille, c’est une grande fan, donc ce n’est pas la mienne, elle a une question très concrète, donc voilà je la lis:
« Vous qui avez subi les critiques que Hollywood adresse à l’image du corps, quels seraient les conseils que vous donneriez aux jeunes filles, qui subissent le même traitement de leurs camarades, et qu’est ce que vous répondriez à ceux qui jugent les autres sur leur apparence physique? »

Jennifer Lawrence: – Eh bien, qu’ils aillent tous au diable! (Rires, applaudissements). Ooooh… Merci… Non, sérieusement, j’y ai été confrontée, à l’école, avant d’être… Nous avons cette image de la mannequin parfaite, photoshoppée, et si l’on ne ressemble pas à cette image, eh bien… J’ai des millions d’idées qui me viennent en même temps, mais … Je vais me contenter de ça : soyez à l’aise avec la façon dont vous êtes, ne faites pas attention à ce que les autres pensent, vous avez la tête que vous avez.
Qu’est ce que vous allez faire, avoir faim tous les jours de votre vie, juste pour faire plaisir à d’autre gens? C’est juste stupide. Il y a des séries télé comme la « Police de la mode », qui montrent aux jeunes générations d’attacher de l’importance à des valeurs qui n’ont pas d’importance, qu’il est possible de juger les autres en leur disant qu’elles sont moches et grosses, et elles trouvent ça « marrant ».
Et « bienvenue dans la vraie vie », ce n’est pas la vraie vie, ça ne devrait pas l’être, et ça va continuer à l’être jusqu’à ce que l’on ARRÊTE de se traiter les uns les autres de cette façon, de se traiter de grosse, parce qu’avec toutes ces attentes inatteignables que l’on a vis à vis des femmes
Je trouve ça tellement dommage que les médias continuent à perpétuer cette image, et nourrissent ce feu… Et cela me dérange profondément, parce que J’ADORE MANGER. »

 

Dans la même veine, les propos  du mannequin « plus size » Robyn Lawley, qui aime son corps et le revendique :
www.sliceoffashionlife.fr/2013/11/la-nourriture-nest-pas-un-probleme-elle.html

Traduit par Charlotte Hauuy
Image : couverture Harper’s Bazaar, novembre 2013