Elle connaît le chemin...

« Jusqu’à ce qu’on se soit engagé, on a toujours la possibilité de faire marche arrière sans que cela ait d’incidence. Il y a une vérité toute simple, qui s’applique à tout acte d’initiative (et de création), dont l’ignorance détruit d’innombrables idées et de superbes projets : c’est au moment où l’on s’engage définitivement que la providence se met elle aussi en mouvement. Toutes sortes de choses, qui dans d’autres circonstances ne se seraient pas produites, se produisent alors pour nous aider. Un flot d’événements naissent de la décision, mettant en place, en notre faveur, différents incidents inattendus, des rencontres et une aide matérielle qu’aucun homme n’aurait pu imaginer trouver sur son chemin. Quoique vous puissiez faire ou rêviez de faire, commencez ! L’audace a du génie, de la magie et de la puissance en elle. Commencez dès maintenant ! » Goethe Je suis prête à accueillir l’aide, la puissance, la paix, la joie, l’harmonie et la richesse personnelle et intérieure pour marcher dans l’accomplissement de mon projet. Hier j’ai demandé à la pleine lune de me montrer le bon chemin, le sable a accueilli mes pas et mes rêves, et les vagues ont murmuré en mon cœur de faire corps avec elles. Aujourd’hui est le dernier jour où je peux tout arrêter gentiment sans que cela fasse la moindre vague. Et j’ai décidé de marcher dans la lumière qui brûle en mon cœur. Elle connait le...

Le monde attend de tes nouvelles Août21

Le monde attend de tes nouvelles...

Cette nuit j’ai fait un rêve. Je faisais ma rentrée au lycée pour la cinquième année de suite. Distribution du planning, regards condescendants des professeurs, frayeur de tous ces cours au nom barbare à caser de force dans mon agenda d’entrepreneure. Comment allais-je faire ? Dans mon rêve je quintuplais ma terminale parce que dans la réalité cette année-là, j’ai eu des problèmes de santé et je n‘ai jamais passé le bac. En ce moment je vois passer beaucoup de panneau « blague » indiquant aux jeunes que Bill Gates a quitté Harvard et non la sixième de Cergy-Pontoise. Ce tableau me heurte. Pas moi Rosalie adulte, parce que aujourd’hui, je me suis formée pour avoir confiance en moi. J’ai appris ma valeur grâce à la rencontre de personnes bienveillantes qui m’ont fait confiance, donné ma chance. Et certaines aujourd’hui me proposent de m’aider à la hauteur de mes ambitions, me suivent et me supportent dans mes projets. Mais ce tableau heurte la Rosalie enfant, qui se connecte à tous les ados de l’univers, et qui sont, ou ont été, en situation de détresse. Alors je voudrai parler à ces jeunes : La première chose très importante à savoir, c’est que tu es très important. Ensuite, tu n’es pas l’école. Tu n’es pas cette note que l’on t’a attribuée sur une matière qui ne représente pas ta force ni ta beauté. Tu n’es pas ce regard que te lance ton professeur méprisant. Ne lui en veux pas, il a lui aussi des problèmes « d’adulte » (ou d’enfant ?) qu’il n’a pas encore su résoudre. Son regard n’est que le reflet qu’il se porte à lui-même. S’il s’aimait, il te regarderait avec amour. Je pense qu’il est en colère, et triste. Et toi aussi peut-être es-tu triste. Tu...

L’esprit de la Montagne...

J’ai monté dans un grand bonheur les mille mètres de dénivelés du versant espagnol, abrupt, épineux et rocailleux du col de Lizuniaga. J’ai admiré les pottock – chevaux sauvages – la terre ocre et la mousse verte et bleue. J’ai ramassé les pierres comme le Petit Poucet qui trouve enfin son chemin. J’ai glissé dans les ronces et des randonneurs ont soigné le sang s’écoulant des zébrures rouges de ma peau. Je me suis assise sur la pierre chaude du Lion Roi. Accueillis la beauté et la paix qui s’offraient à mes yeux grand ouverts. Et l’esprit de la Montagne a murmuré en mon cœur : « Petite lumière Lucinda Loovida est prête à venir au...