Voga x Colette Gym x Elephant Paname !...

Vendredi dernier, Colette Gym et Elephant Paname nous proposaient de découvrir le Voga, nouvelle tendance fitness made in Britain, surfant sur la vague du yoga et du néo-rétro. Dôme pailleté de lumières multicolores. Tapis alignés Lolë jaune comme le soleil. Musique disco. Et Juliet Murrel, créatrice du Voga, dans une combinaison moulante couleur chair, stylisée par des arabesques glossy.     Voilà, j’ai été tout de suite plongée dans l’ambiance arty fun de ce nouveau concept fitness. Juliett est une styliste de mode devenue en 2011 professeur de yoga afin de booster son énergie et sa vitalité. Identifiant une niche pour une pratique plus expressive et dynamique du yoga, elle a créé le Voga, une routine mélangeant des poses de yoga, de voguing, et du streching, sur de la musique 80’s. Le voguing est une danse des années 80 à base de mouvements de bras symétriques et géométriques, inspirée des poses que prennent les mannequins des magazines. Nous avons durant une heure enchaîné des postures toniques, mêlées à la respiration et au mouvement gracieux des bras. Regard à droite et on se coiffe ! On se la pète et on allonge la nuque ! Très vite, le dynamisme de Juliet nous fait transpirer. Pas de pause, strike a pose ! Mais, c’est du cardio ! J’ai mis mes idées de relaxation au placard et je me suis concentrée pour réussir à coordonner mes bras. Droite, gauche, centre, et on repart ! Épaules, dos, et on étire ! Fou rire. Juliet se transforme comme l’arabesque de son body, tape la pose sur une jambe, le corps tendu à l’horizontale, mince elle perd l’équilibre, bah nous aussi, grand sourire. On a oublié. De toute façon on s’en fiche, on était les premières par terre. Étirement des fessiers, du dos, enfin la détente… Debout....

Mon rêve de Beauté Sep07

Mon rêve de Beauté

J’ai imaginé mon rêve de Beauté dans une boule de Cristal. D’abord je me suis vue avec 50 kilos de plus et 20 kilos de moins, avec une jambe en prothèse, la peau brûlée et des poils recouvrant tout mon corps. Je me suis vue avec les rides que j’aurai plus tard si j’ai la chance de vivre longtemps, je me suis vue avec la peau de mon ventre décrépie et des vergetures plein les hanches, si le bonheur d’enfanter n’empêche ma grossesse de me démasquer. Et j’y ai mis la beauté de mon âme. C’est cette beauté-là que je veux par-dessus tout. Une beauté qui sait donner et recevoir. Qui sait accepter tous les vices physiques que le contrôle de mon image ne peut déjouer. Qui sait accepter mon corps, lui qui n’a jamais été aussi jeune qu’aujourd’hui. Cette beauté-là ne me trahira jamais. Elle me donnera plus d’amour que je ne peux en recevoir. L’amour envers moi-même et envers les autres. Et l’amour des autres. Puis j’ai inspiré cette boule du futur par le cœur. Je l’ai sentie se remplir de tout mon être – et mon être de toute cette chaleur. Et je me suis sentie forte et apaisée. ♡ ♡ ♡ Photo de Alice...